Et si les images émettaient des sons ? Chaque quatrième dimanche du mois, un artiste, photographe, peintre, sculpteur, nous laisse interpréter son oeuvre en un poème sonore. Coiffez votre casque, passez en plein écran, et laissez votre regard se perdre, bercé par le bruit des photons.

Le Bruit des Photons n°22
Mathieu Arfouillaud

19 juin 2016 Publié par

play
Par : Julie Roué et Malo Thouément
Sur une œuvre de : Mathieu Arfouillaud
Durée : 3:29

Et si les images émettaient des sons ? Chaque mois, un artiste, photographe, peintre, sculpteur, nous laisse interpréter son oeuvre en un poème sonore.

Coiffez votre casque, passez en plein écran, et laissez votre regard se perdre, bercé par le bruit des photons.

 

Grande roue 1  //

Terres Gastes (série)  //

Mathieu Arfouillaud  //

acrylique sur toile  // 2015

 

Cliquez sur la photo pour passer en plein écran

 

Mathieu Arfouillaud est titulaire d’une licence d’art plastique. Il a commencé à peindre en 2012.

« La sexualité et la mort ne sont que les moments aigus d’une fête que la nature célèbre avec la multitude inépuisables des êtres. » - Georges Bataille, l’Erotisme.

Grande Roue 1 appartient à la série Terres Gastes (terres stériles, en vieux français). Ces terres stériles sont nos foyers, dans lesquels on prétend ne pas être assujettis à cette fête, au cycle implacable de la vie et de la mort. Ce sont ces maisons où les dynamiques de la nature, effroyables et exubérantes, sont niées. Des espaces stérilisés.

Au confort et au désir de sécurité s’oppose une nature n’obéissant qu’à ses règles.  A l’illusion d’intangibilité, s’oppose le mouvement perpétuel de la grande roue.

En savoir plus sur Mathieu Arfouillaud

Exposition
du 12 au 25 juin
tous les jours de 13h à 19h
72 rue François Miron 75004 Paris
M St Paul

www.mathieuarfouillaud.com

Pas de commentaires

Laisser un commentaire